Docteur Faure prend soin des Togolais

06/01/2010
 Docteur Faure prend soin des Togolais

Faure Gnassigbé n’est pas seulement président, il est également super docteur.
Une santé de qualité pour tous ! C’était l’un des objectifs que s’était fixé le chef de l’Etat à son arrivée au pouvoir en 2005.
Le slogan de campagne s’est transformé en réalité.
Dès 2006, il a initié le projet « Santé/BIDC » dont l’objectif est de doter les structures sanitaires togolaises d’équipements modernes.
Où en sont les travaux ? Quelles sont les autres actions que le chef de l’Etat mène dans le domaine de la santé ?
Autant de questions auxquelles répond le professeur Kleber Songnè (photo), médecin chirurgien, officier de l’armée et conseiller médical du président Faure Gnassingbé.

Repblicoftogo.com : « Santé BIDC », dont vous êtes le coordonnateur, affiche de grandes ambitions.
Kleber Songnè : Ce projet a été initié personnellement par le chef de l’Etat en octobre 2006, c’est à dire bien avant le programme d’urgence lancé par le gouvernement.
Le Président a toujours manifesté une grande attention aux problèmes de santé publique. Encore fait-il trouver les financements et convaincre les partenaires. Il y est parvenu en obtenant de l’Exim Bank indienne, alliée à la Banque d’investissement de la Cédéao, une aide de 20 millions de dollars destinée à renforcer les équipements de 15 structures sanitaires au Togo.
Il a fallu passer par les phases de négociation, d’évaluation et de sélection des fournisseurs, puis à celle des travaux. On arrive enfin au bout du tunnel.
La date estimée pour la réception provisoire des sites est le 28 mars de cette année.

Republicoftogo.com : A partir de quand, les patients pourront-ils venir se faire soigner dans ces nouveaux centres ?
Kleber Songnè : Il faut appréhender le projet en deux volets distincts. Il y a, d’une part, les infrastructures, c’est à dire les bâtiments et, d’autre part, les installations médicales
Pour les bâtiments, 60% des travaux de construction sont achevés et pour la réhabilitation, c’est 70%.
S’agissant des équipements, neuf conteneurs sont déjà arrivés à Lomé et nous en attendons encore huit autres d’ici fin janvier.
S’il n’y a pas de problème de transport, les 15 structures devraient pouvoir commencer à fonctionner progressivement à partir du fin mars.

Republicoftogo.com : Outre ce programme « Santé BIDC », la Présidence a-t-elle d’autre projets dans ses cartons ?

Kleber Songnè : Bien sûr et les cartons sont ouverts depuis longtemps !
En raison de l’état de déliquescence des structures sanitaires, le président ne pouvait rester les bras croisés.
Depuis 2007, le chef de l’Etat a apporté une assistance directe pour le rééquipement des CHU, des CHR et des Centres hospitaliers préfectoraux.
Cela s’est concrétisé par la fourniture de matériel médico-chirurgical de première nécessité pour le diagnostic et les soins d’une valeur de 2 milliards de francs CFA environ.
D’ici la fin 2010, dix autres hôpitaux bénéficieront de dons émanant de la Présidence.
A plus long terme, nous envisageons de construire un hôpital sous régional, qu’il soit militaire ou non ; l’essentiel est de pouvoir offrir aux togolais une santé de qualité animée par des médecins compétents.
Nous devons avoir toutes les structures de prise en charge tant sur le plan vertical qu’horizontal afin que la population de base puisse venir se faire soigner sur place sans avoir besoin de se faire évacuer parfois vers
vers d’autres pays africains ou même en Europe en cas de complications
Nous sommes actuellement à la recherche de financement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.