Dommages irréversibles pour la santé

22/09/2015
Dommages irréversibles pour la santé

La plupart du temps, les faux sont totalement inefficaces

22 tonnes de médicaments contrefaits en provenance du Nigeria – mais sans doute fabriqués en Chine ou en Inde - ont été saisies les 16 et 19 septembre derniers par la police. 

Les pays en voie de développement comme le Togo sont de loin les plus touchés par le trafic des médicaments falsifiés. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 30% des médicaments circulant dans ces pays seraient des faux. La situation générale et la faiblesse des systèmes de santé dans ces pays offrent les conditions idéales pour la mise en place et le développement de ce trafic révoltant par des criminels guidés par la cupidité et peu sensibles aux dommages qu’ils entraînent.

On estime que 60% des médicaments circulant au Togo sont des contrefaçons. Au mieux, ils ne servent pas à guérir, mais au pire ils peuvent entraîner de graves problèmes de santé.

Pour Innocent Kpéto Koundé, le président de l’Ordre national des pharmaciens, les services de sécurité doivent renforcer leur lutte.

Une action qui n’est pas aisée en raison de l’ingéniosité des trafiquants et de la capacité des contrefacteurs à réaliser des copies quasiment identiques à l’original. Difficulté supplémentaire pour les douaniers peu expérimentés à reconnaître le vrai du faux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.