Don du sang : les Togolais évoluent

08/07/2010
Don du sang : les Togolais évoluent

Le don du sang est en forte progression au Togo. C’est ce qu’indique le professeur Ségbéna Akuété (photo), directeur du Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Les bons chiffres semblent traduire un changement de comportement dans la population.
Republicoftogo.com: Donner son sang n’est pas dans la culture togolaise
Akuété Ségbéna : Effectivement, mais les choses sont en train d’évoluer. En 2009, nous avons enregistré 30.000 poches de sang, soit une augmentation de 15% par rapport aux années précédentes, ce qui est significatif.
Nous espérons maintenir la progression, ce qui doit nécessairement passer par des campagnes d’information.
Republicoftogo.com: Comment justement sensibiliser les Togolais pour les inciter à se rendre régulièrement dans les centres de transfusion ?
Akuété Ségbéna : Nous avons des équipes qui ciblent en particulier les jeunes, dans les écoles, dans les universités, dans les églises et les temples. Malheureusement, nos effectifs sont limités.
Dans les pays développés, le tissu associatif se mobilise en faveur du don de sang, ce n’est pas encore le cas ici au Togo.
Je dois tout de même souligner que la Croix Rouge nous apporte un précieux concours
Le CNTS dispose désormais de structures modernes avec des centres de qualification à Lomé et à Sokodé et des postes de collecte bientôt opérationnels dans six villes, à Lomé à Afagnan, à Atakpamé, à Kpalimé, à Kara et à Dapaong.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.