Dracunculose : le Togo passe au vert !

22/02/2009
Dracunculose : le Togo passe au vert !

Le ministre de la Santé, Komlan Mally, a présidé samedi à Kpélé dans la Préfecture du Haho, une cérémonie marquant l'arrêt – définitif ?- de la transmission du ver de Guinée.

Il était entouré des partenaires au développement, des représentants du Comité national de lutte contre la dracunculose et du ministre de l'Eau, de l'Energie et des Mines, Noupokou Damipi.10.394 cas avait été comptabilisés en 1993 au Togo ; plus aucun depuis 2008. Le succès est patent.

« Nous voudrions féliciter le Togo qui a su adapter et appliquer avec succès les recommandations de l'OMS relatives à l'éradication de la dracunculose. Le ferme engagement des autorités, la mobilisation des communautés villageoises, alliés au soutien des partenaires techniques et financiers ont conduit aux résultats éloquents que nous célébrons aujourd'hui » a déclaré le Docteur Kadri Tnakari, représentant de l'OMS au Togo.

Komlan Mally, a félicité les équipes techniques ainsi que les populations des zones rurales pour leur mobilisation qui a permis ce résultat.

« Plus Jamais de vers de Guinée dans notre pays ! » a lancé le ministre Mally avant d'exhorter les équipes de surveillance à rester vigilantes.

Pour lutter efficacement contre la dracunculose, le Togo a mis sur pied dès 1990 un Comité de surveillance composé de médecins et de technicien ; il bénéficie de l'appui des partenaires comme l'OMS, l'UNICEF, le Centre Carter, le Corps de la paix et la HDI (Health Developpement International).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vous écoutez Radio Cédéao

Cédéao

L'organisation régionale va se doter d'un station de radio diffusant sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Le nouveau code pénal fait bonne impression

Justice

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, a réceptionné mardi 2000 exemplaires du nouveau code pénal, don de l'UE.

Un nouveau rôle pour Djimon Hounsou

Culture

L'acteur Djimon Hounsou a été reçu par Faure Gnassingbé. Ils n'ont pas parlé filmograpgie, mais promotion du cinéma au Togo.

Clémence des juges

Justice

La justice a décidé de remettre en liberté une vingtaine de personnes interpellés et condamnés pour des actes de violence lors des récentes manifestations.