Faure va parler sida à New York

05/06/2008
Faure va parler sida à New York

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, participera le 10 et 11 juin à New York à une réunion de haut niveau sur le sida qui aura lieu au siège de l'Onu. Objectif, examiner les progrès accomplis dans la mise en Œuvre de la Déclaration d'engagement sur le VIH/sida 2001 et de la Déclaration politique sur le VIH/sida 2006.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, soumettra un rapport complet à l'examen des Etats Membres. Le rapport se fondera sur les bilans nationaux que les pays ont été invités à présenter en début d'année à l'Onu.  Le 9 juin dans l'après-midi, Faure Gnassingbé sera l'invité du « Forum mondial des dirigeants sur la co-infection sida-tuberculose » au cours duquel il prendra la parole pour évoquer la lutte contre la pandémie au Togo.

Parmi les invités du Forum, Richard Holbrooke, président de la Coalition sur le sida et ancien collaborateur du président Bill Clinton, David Frost, journaliste, le chercheur Michel Kazatchkine ou encore Ban Ki-Moon, secrétaire général de l'Onu.

Ce forum se tiendra aux Nations Unies.

C'est la seconde visite à New York du chef de l'Etat togolais depuis son élection en avril 2005. Il avait assisté en septembre de la même année à l'Assemblée générale de l'Onu.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.

Des lentilles artificielles pour lutter contre la cataracte

Santé

La cataracte apparaît chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est très répandue au Togo. Mais elle peut heureusement être traitée.