Femmes et enfants durement touchés par le paludisme

25/04/2013
Femmes et enfants durement touchés par le paludisme

La Journée mondiale du paludisme se déroule ce 25 avril. Un fléau qui touche les pays d’Afrique et d’Asie.

Au Togo, pays endémique, le paludisme constitue la première cause de morbidité et mortalité. Et pour cause, le Togo jouit d’un climat qui favorise particulièrement la reproduction des moustiques. En moyenne 1 personne sur 20, qui développe la maladie, décède et dans la plupart des cas ce sont les enfants de moins de 5 ans qui meurent.  

Selon les statistiques sanitaires nationales le paludisme représente 42% des consultations dans les formations sanitaires et 28% des hospitalisations et les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés soit un taux de 58%. Hormis les enfants, les femmes ne sont pas épargnées. Elles sont particulièrement vulnérables lors de la grossesse débouchant parfois sur des complications. Le paludisme entraîne chez les femmes enceintes des avortements, des accouchements prématurés et des anémies.

Les récentes statistiques du ministère de la Santé indiquent que plus de 71% des ménages disposent de moustiquaires imprégnées et que 77 % des enfants de moins de cinq ans ont bénéficié de soins de santé et de moustiquaires imprégnées ; 64,7 % de femmes ne sont plus exposées au paludisme.

Des campagnes de diagnostic et de traitement gratuit sont organisées régulièrement dans le pays et les distributions gratuites de moustiquaires imprégnées sont très régulières.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !