Fistule obstétricale : l'engagement du Togo

23/05/2015
Fistule obstétricale : l'engagement du Togo

La guérison pour 225 togolaises

A l'occasion de la Journée internationale de l'élimination de la fistule obstétricale qui est célébrée ce 23 mai, les Nations Unies ont demandé aux dirigeants du monde de prendre l'engagement d'éradiquer ce fléau.

Bien qu'elle puisse être totalement évitée et, dans bien des cas, traitée, cette complication dévastatrice de l'accouchement touche 2 millions de femmes avec près de 70.000 nouveaux cas chaque année.

En 2015, la Journée internationale a pour thème « Mettre fin à la fistule, rétablir la dignité des femmes ».

Pour l’ONU, chaque pays touché doit élaborer une stratégie nationale et un plan d'action chiffrés associant toutes les parties et assortis d'un délai d'exécution. En outre, la communauté internationale doit considérablement renforcer l'appui qu'elle fournit aux nations qui en ont le plus besoin.

Il y a douze ans, le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) a lancé avec ses partenaires une campagne mondiale d'éradication de la fistule. Depuis, de gros progrès ont été accomplis et plus de 57.000 femmes et filles ont notamment bénéficié d'une réparation chirurgicale. Mais il reste encore beaucoup à faire.

Au Togo, les actions nationales menées en 2012, 2013 et 2014 dans le cadre de la Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique (CARMMA) ont permis à plus de 225 femmes de guérir après des années de souffrance.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.