Inauguration d'un bureau de l'INAM à Kpalimé

09/04/2015
Inauguration d'un bureau de l'INAM à Kpalimé

La région des Plateaux compte le plus grand nombre d’assurés après Lomé

Les 15000 assurés sociaux des préfectures de Kloto, Agou, Kpelé et Danyi (région des plateaux) n’auront plus à se déplacer jusqu’à Atakpamé ou Lomé pour régler des questions administratives ou faire de la paperasse à l’Institut national d’assurance maladie (INAM). 

Un bureau régional a été inauguré jeudi à Kpalimé (120 km de Lomé) par le ministre du Travail, John Siabi Aglo et par son collègue de l’environnement, André Johnson.

‘Nous souhaitons être au plus près de nos assurés et raccourcir significativement le traitement des demandes. L’ouverture de l’INAM à Kpalimé s’inscrit dans cette démarche’, a expliqué Myriam Dossou, la directrice générale de l’Institut.

La région des Plateaux compte  le plus grand nombre d’assurés après Lomé.

L’Institut national dont les seuls bénéficiaires sont les fonctionnaires et assimilés – 260.000 personnes environ - entend élargir sa couverture aux agriculteurs, aux artisans, au secteur informel et aux plus vulnérables. 

Un développement qui colle aux priorités de Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.