Iniquité entre le nord et le sud

04/02/2014
Iniquité entre le nord et le sud

Célébrée chaque année le 4 février, la journée mondiale contre le cancer est une occasion de braquer les projecteurs sur cette pathologie aux multiples facettes. 

Pour l’OMS, c’est l’opportunité d’inciter les pouvoirs publics à faire de la lutte contre le cancer une cause majeure de santé publique. Nonobstant tout l’arsenal de la thérapeutique et les avancées de la médecine, le cancer est long et coûteux à traiter.

Personne n’est à l’abri d’un cancer. Il touche toutes les catégories socioprofessionnelles et tous les âges. Cependant, on assiste à une iniquité concernant l’accès aux soins entre les populations du Nord et du Sud.

Pour les organisations togolaises qui mènent la croisade depuis des années, il est temps d’en finir avec les préjugés et les fausses informations autour de cette maladie.

Les traitements existent, ils sont efficaces dans certains cas à condition que le dépistage s’effectue en amont, explique Stéphane Domépha, président de ‘Espérance et vie nouvelle, une organisation basée au Togo, qui fait de la lutte contre le cancer, son chevale de bataille.

En l’absence de statistiques, on ignore le nombre de décès dus au cancer au Togo. En Afrique, 8 millions d’individus meurent chaque année, en majorité à cause d’un dépistage tardif qui rend quasi-inefficace tous les traitements administrés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.