Iniquité entre le nord et le sud

04/02/2014
Iniquité entre le nord et le sud

Célébrée chaque année le 4 février, la journée mondiale contre le cancer est une occasion de braquer les projecteurs sur cette pathologie aux multiples facettes. 

Pour l’OMS, c’est l’opportunité d’inciter les pouvoirs publics à faire de la lutte contre le cancer une cause majeure de santé publique. Nonobstant tout l’arsenal de la thérapeutique et les avancées de la médecine, le cancer est long et coûteux à traiter.

Personne n’est à l’abri d’un cancer. Il touche toutes les catégories socioprofessionnelles et tous les âges. Cependant, on assiste à une iniquité concernant l’accès aux soins entre les populations du Nord et du Sud.

Pour les organisations togolaises qui mènent la croisade depuis des années, il est temps d’en finir avec les préjugés et les fausses informations autour de cette maladie.

Les traitements existent, ils sont efficaces dans certains cas à condition que le dépistage s’effectue en amont, explique Stéphane Domépha, président de ‘Espérance et vie nouvelle, une organisation basée au Togo, qui fait de la lutte contre le cancer, son chevale de bataille.

En l’absence de statistiques, on ignore le nombre de décès dus au cancer au Togo. En Afrique, 8 millions d’individus meurent chaque année, en majorité à cause d’un dépistage tardif qui rend quasi-inefficace tous les traitements administrés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.