Iniquité entre le nord et le sud

04/02/2014
Iniquité entre le nord et le sud

Célébrée chaque année le 4 février, la journée mondiale contre le cancer est une occasion de braquer les projecteurs sur cette pathologie aux multiples facettes. 

Pour l’OMS, c’est l’opportunité d’inciter les pouvoirs publics à faire de la lutte contre le cancer une cause majeure de santé publique. Nonobstant tout l’arsenal de la thérapeutique et les avancées de la médecine, le cancer est long et coûteux à traiter.

Personne n’est à l’abri d’un cancer. Il touche toutes les catégories socioprofessionnelles et tous les âges. Cependant, on assiste à une iniquité concernant l’accès aux soins entre les populations du Nord et du Sud.

Pour les organisations togolaises qui mènent la croisade depuis des années, il est temps d’en finir avec les préjugés et les fausses informations autour de cette maladie.

Les traitements existent, ils sont efficaces dans certains cas à condition que le dépistage s’effectue en amont, explique Stéphane Domépha, président de ‘Espérance et vie nouvelle, une organisation basée au Togo, qui fait de la lutte contre le cancer, son chevale de bataille.

En l’absence de statistiques, on ignore le nombre de décès dus au cancer au Togo. En Afrique, 8 millions d’individus meurent chaque année, en majorité à cause d’un dépistage tardif qui rend quasi-inefficace tous les traitements administrés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.