Klassou lance la riposte

17/02/2017
Klassou lance la riposte

Komi Selom Klassou

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Selon le communiqué publié à l’issue de la rencontre, les discussions ont porté sur l’appui accordé au pays pour l’élimination de la transmission de la mère à l’enfant.

C’est un point sur lequel le Togo pourrait marquer la différence dans les prochaines années s’il y a une synergie des efforts et si on améliore la qualité des services, notamment en matière de prévention’, a expliqué M. Maoula.

Afin de pérenniser les efforts de riposte au VIH, le responsable de l’agence a évoqué la mise en œuvre d’un partenariat avec Médecins sans frontières (MSF) dans l’ensemble de la région.

L’idée est d’améliorer la couverture en ARV (antirétroviraux) et de réfléchir sur la question des productions locales de médicaments essentiels.

80% des médicaments consommés dans la zone Afrique de l’Ouest et Centre sont importés. Cela pose évidemment un problème de coût et d’accessibilité aux populations. 

Les discussions ont enfin porté sur l’accompagnement du Togo dans la réalisation du Plan stratégique national de lutte contre le sida qui constitue l’une des priorités de la nouvelle politique de santé adoptée récemment.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.