Komlan Mally : « La santé n'a pas de prix »

22/12/2008
Komlan Mally : « La santé n'a pas de prix »

Le secteur de la santé est l'un des axes prioritaires du gouvernement. Depuis jeudi dernier, la voie est libre pour la mise en Œuvre du plan de réformes. Le conflit qui opposait les personnels hospitaliers au ministère de tutelle a connu une issue heureuse jeudi dernier au terme de discussions entre le Premier ministre, Gilbert Houngbo, son ministre de la Santé, Komlan Mally, et les syndicats.

Le ministère a en outre adopté le plan national de développement (PNDS) sanitaire 2009-20013 dont le montant en dépenses s'élève à plus de 309 milliards de Fcfa.Le PNDS va consacrer des investissements importants pour la construction, l'équipement, l'aménagement des structures sanitaires sur toute l'étendue du territoire. Ce plan prévoit également le renforcement des capacités du personnel soignant, le recrutement de nouveaux agents à déployer dans les districts des différentes régions du Togo.

Le plan a été validé par les représentants des ministères de l'Economie et des Finances, de la Coopération et de l'Aménagement du territoire, de l'Action sociale ainsi que des partenaires au développement.

Pour Komlan Mally, les défis à relever sont immenses et nécessitent le concours de tous à quelque niveau que ce soit.

"L'amélioration des conditions de soins dans notre pays est une priorité du gouvernement et nous considérons que la santé n'a pas de prix" a déclaré à republicoftogo.com le ministre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo et l'Egypte ciblent les jeunes

Coopération

Victoire Dogbe-Tomegah, la ministre en charge de la Jeunesse, effectue depuis mardi une visite de travail en Egypte.

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.