L’OMS ne néglige rien

15/12/2014
L’OMS ne néglige rien

Mortalité faible, mais morbidité particulièrement élevée

L’organisation mondiale de la santé (OMS) organise depuis lundi à Lomé une conférence sur les maladies tropicales négligées (MTN) en présence de représentants de 32 pays africains.

Parmi les MTN, on trouve la lèpre, l’ulcère de buruli, les leishmanioses, la filariose lymphatique, l’onchocercose, les schistosomiases, les helminthiases, le trachome et les tréponématoses endémiques.

L’OMS, qui a mis en place un plan mondial de lutte sur la période 2008-2015, veut encourager le développement de stratégies régionales de lutte intégrée pour parvenir à terme à leur éradication d’ici 2020.

S'il existe une prise de conscience internationale forte autour du SIDA, de la tuberculose et du paludisme, de nombreuses maladies ‘négligée’ font des ravages dans les pays en développement. 

Des maladies dont la mortalité est faible, mais la morbidité particulièrement élevée, puisqu’elles touchent plus d'un milliard de personnes, principalement en Afrique et dans la plupart des cas, les populations pauvres, vivant sous des climats tropicaux et subtropicaux.

Particulièrement invalidantes, elles contribuent à la persistance d'un cycle de pauvreté. Les maîtriser représente donc une réelle opportunité de développement sanitaire et économique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.