L’OMS ne néglige rien

15/12/2014
L’OMS ne néglige rien

Mortalité faible, mais morbidité particulièrement élevée

L’organisation mondiale de la santé (OMS) organise depuis lundi à Lomé une conférence sur les maladies tropicales négligées (MTN) en présence de représentants de 32 pays africains.

Parmi les MTN, on trouve la lèpre, l’ulcère de buruli, les leishmanioses, la filariose lymphatique, l’onchocercose, les schistosomiases, les helminthiases, le trachome et les tréponématoses endémiques.

L’OMS, qui a mis en place un plan mondial de lutte sur la période 2008-2015, veut encourager le développement de stratégies régionales de lutte intégrée pour parvenir à terme à leur éradication d’ici 2020.

S'il existe une prise de conscience internationale forte autour du SIDA, de la tuberculose et du paludisme, de nombreuses maladies ‘négligée’ font des ravages dans les pays en développement. 

Des maladies dont la mortalité est faible, mais la morbidité particulièrement élevée, puisqu’elles touchent plus d'un milliard de personnes, principalement en Afrique et dans la plupart des cas, les populations pauvres, vivant sous des climats tropicaux et subtropicaux.

Particulièrement invalidantes, elles contribuent à la persistance d'un cycle de pauvreté. Les maîtriser représente donc une réelle opportunité de développement sanitaire et économique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.