L’ONU dénonce le comportement de certaines compagnies aériennes

26/08/2014
L’ONU dénonce le comportement de certaines compagnies aériennes

Stéphane Dujarric

La suspension par plusieurs compagnies aériennes de leurs vols à destination et en provenance des pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie d'Ebola n'est pas justifiée, a rappelé l'Organisation des Nations Unies.

« Cette mesure ne reflète pas ce que l'on sait sur la façon dont le virus se transmet entre les personnes », a souligné le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric lors d'un point de presse au siège des Nations Unies à New York.

Le porte-parole a rappelé plusieurs choses : le virus ne se transmet pas par l'air ; la transmission est peu probable par l'eau ou la nourriture ; une personne infectée par le virus Ebola n'est pas contagieuse tant que les symptômes ne sont pas apparus ; Ebola se transmet par contact direct avec le sang ou les fluides corporels d'une personne qui est malade.

Des protocoles peuvent être bien établis pour éviter une contagion. On peut ainsi identifier les personnes touchées par Ebola et présentant des symptômes de l'infection avant qu'elles n'embarquent à bord d'un avion et les empêcher de voyager. Une garantie supplémentaire consiste également à procéder à des détections à l'arrivée pouvant entraîner, si nécessaire, l'isolement du patient pour vérifier s'il est infecté.

Selon le porte-parole du Secrétaire général, la suspension de vols par les compagnies aériennes a « des effets néfastes sur les efforts visant à lutter contre la maladie ». Cela entrave la capacité des organisations d'aide comme Médecins sans Frontières à déployer leur personnel pour répondre à l'épidémie et à transporter les équipements nécessaires. Cela contribue aussi à l'isolement économique et diplomatique des pays touchés.

La compagnie Asky, basée au Togo, a décidé de ne plus desservir Monrovia (Liberia), Conakry (Guinée) et Freetown (Sierra Leone), mais a repris ses vols vers le Nigeria.

Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de cas d'Ebola s'élève à 2.615, dont 1.427 décès enregistrés en Guinée, au Libéria, en Sierra Leone et au Nigéria.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.