La Banque mondiale aux petits soins pour le Togo

29/09/2015
La Banque mondiale aux petits soins pour le Togo

La Banque mondiale est présente sur plusieurs fronts

La Banque mondiale a lancé mardi un vaste projet dans le secteur de la santé. Doté d’un budget de 14 millions de dollars, le programme cible la lutte contre le paludisme et la malnutrition et prévoit un renforcement de la gouvernance du ministère de la Santé.

‘Cette action s’inscrit dans le plan de développement sanitaire 2011-2015. Le PASMIN (Projet d’appui aux services de santé maternelle et infantile et de nutrition) vise non seulement à renforcer les acquis dans le domaine de la lutte contre la mortalité maternelle et infantile en s’attaquant à leurs premières causes à savoir le paludisme et la malnutrition au sein des communautés, mais aussi la gouvernance du système sanitaire par la disponibilité de données pour une prise de décisions idoines’, a expliqué Joëlle Businger, la représentante de la BM au Togo.

Les engagements de la Banque avoisinent les 350 millions de dollars et couvrent des secteurs divers comme l’éducation, la santé, l’agriculture, la promotion du secteur minier, les infrastructures et la lutte contre les effets du changement climatique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.

Visite à Lomé d'un officiel bissau-guinéen

Cédéao

Aristides Da Silva, ministre d’Etat de Guinée Bissau et porte-parole du gouvernement a été reçu mardi par le président Faure Gnassingbé.

Vol 714 pour Paris

Tourisme

C’est le moment de s’offrir quelques jours de vacances en Europe. La compagnie Brussels Airlines propose des tarifs canon au départ de Lomé.

Merci au président Faure Gnassingbé

Cédéao

Le président élu du Liberia, George Weah, a adressé lundi un message de remerciements à Faure Gnassingbé.