La bactérie continue sa sale besogne

10/02/2016
La bactérie continue sa sale besogne

Précautions maximum des services de santé

197 cas de méningite ayant provoqué 16 décès ont d’ores et déjà identifiés dans le district de Dankpen (nord du Togo). Des chiffres donnés mercredi lors d’une communication en conseil des ministres.

La méningite cérébrospinale d’origine bactérienne se transmet par contacts interhumains directs et par la projection d’aérosols et de gouttelettes d’origine nasale ou pharyngée par des sujets malades ou porteurs asymptomatiques. L’homme est le seul réservoir.

Des dispositions urgentes ont été prises par le gouvernement, sur instruction du Chef de l’Etat, dès le  déclenchement l’épidémie, indique le communiqué publié à l’issue du conseil.

L’état d’urgence sanitaire a consisté en la surveillance des premiers cas, l’identification du germe de l’épidémie, puis l’information auprès des populations.

Des mesures préventives ont également été prises et ont permis d’isoler les malades, de commander les vaccins par une procédure accélérée et d’installer une cellule de coordination au niveau du ministère de la Santé pour une meilleure coordination des interventions.

Le dispositif vise à circonscrire l’épidémie et à l’endiguer.

La mobilisation bénéficie du soutien de l’OMS ainsi que des autorités religieuses, administratives et traditionnelles.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.