La fièvre n'a pas baissé chez les personnels de santé

14/02/2008
La fièvre n'a pas baissé chez les personnels de santé

La crise que l'on pensait en phase de règlement entre les personnels hospitaliers et le ministère de la Santé reste toujours vive. C'est du moins ce qu'affirme le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT). Le désaccord porte sur la question des primes. Les syndicalistes exigent notamment des primes de garde allant de 2.500 à 40.000 FCFA, alors qu'elles sont actuellement fixées à 1.000 FCFA pour l'ensemble des personnels médicaux.

« Il n'y a pas de blocage, nous discutons », assure Charles Kondi Agba, le ministre de la Santé, à republicoftogo.com.Ce dernier a reconnu fin janvier la légitimité des demandes soulignant toutefois que l'argent devait bien être trouvé quelque part. Or les finances publiques sont à la diète depuis plusieurs années.

Les autorités sont cependant résolues à améliorer le secteur de la santé. Qu'il s'agisse des bâtiments, des équipements ou de la motivation des personnels.

Il est vrai que très peu d'investissements ont été faits dans ce domaine par le Togo depuis une quinzaine d'années.

Une solution intermédiaire pourrait être trouvé dans les jours qui viennent en attendant des Etats-généraux de la Santé prévus dans quelques semaines.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.