La médecine n’est pas toute-puissante face à une personne souffrante

31/10/2017
La médecine n’est pas toute-puissante face à une personne souffrante

Une injustice inacceptable par les familles

Le premier colloque international francophone sur les soins palliatifs pédiatriques s’est achevé mardi à Lomé.

'Les soins palliatifs pour les enfants existent au Togo de façon informelle, mais nous voulons les institutionnaliser', a indiqué le Prof. Mofou Belo, l’organisateur de la conférence.

Cette formalisation passe d’abord par une meilleure formation des personnels de santé et des étudiants en médecine et par une capacité d’écoute et de compréhension des enfants.

Le concept de soins palliatifs est un concept aussi vieux que l’humanité puisqu’il consiste à aider chaque personne à vivre pleinement sa fin de vie quand la médecine est incapable d’assurer la guérison de la maladie et que celle-ci amène l’individu à une mort assurée. 

Force est cependant de constater que la mort d’un enfant, qui était autrefois fréquente et vécue comme une fatalité acceptée n’est aujourd’hui perçue que comme un échec médical par les soignants et une injustice inacceptable par les familles. La mort de l’enfant, qui était ‘une affaire de famille’ vécue au domicile, est progressivement devenue une affaire de professionnels de santé. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.