La tuberculose tue davantage que le sida

10/06/2008
La tuberculose tue davantage que le sida

Les personnes malades à la fois du sida et de la tuberculose peuvent vivre avec le virus mais mourir de l'infection pulmonaire, a souligné Winstone Zulu (photo), un activiste zambien porteur du VIH, dans une conférence à l'ONU lundi à laquelle participait le président du Togo, Faure Gnassingbé. M. Zulu a expliqué que lui et ses quatre frères, déclarés séropositifs en 1991, ont tous contracté ultérieurement la tuberculose. Ses frères en sont morts faute d'avoir reçu un traitement contre la tuberculose. Lui seul, ayant reçu les soins nécessaires contre cette affection, mène une vie normale tout en étant toujours porteur du VIH.

L'envoyé spécial de l'ONU pour la lutte contre la tuberculose, Jorge Sampiao, a appelé pour sa part à une approche globale pour le traitement du VIH et de la tuberculose."Le sida est incurable mais il est possible de vivre avec, grâce aux anti-rétroviraux. En revanche, comme le système immunitaire est affaibli, vous pouvez mourir de la tuberculose pour laquelle existe pourtant un traitement", a-t-il expliqué.

Les deux hommes s'exprimaient à l'occasion d'un forum sur les avancées en matière de lutte contre le VIH organisé par le Programme commun des Nations unies sur le VIH-sida (Onusida). Outre le chef de l'Etat togolais, le président du Burkina, Blaise Compaoré prenait part aux travaux.

Un rapport du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, annonce une diminution des infections par le sida et du nombre de morts dues au VIH sur la dernière décennie. Il souligne cependant que quoique sans précédent, l'augmentation de l'accès aux anti-rétroviraux ne suit pas le rythme de propagation de l'épidémie.

Le rapport est basé sur l'étude des données présentées par 147 gouvernements.

D'après cette étude réalisée en décembre 2007, 33,2 millions de personnes vivent avec le VIH, l'accès aux anti-rétroviraux a augmenté de 42% l'année dernière, atteignant 3 millions de personnes dans les pays à faibles et moyen revenus, soit environ 30% de ceux qui en ont besoin. Le pourcentage de femmes infectées recevant un traitement de prévention contre la transmission mère-enfant est passé de 14% en 2005 à 35% en 2007.

L'Afrique subsaharienne est la plus touchée avec 68% des adultes infectés, 90% des enfants porteurs du virus dans le monde et 76% de toutes les morts causées par le sida. Le nombre de nouvelles infections a globalement reculé sauf en Chine, Indonésie, Russie et Ukraine, indique le rapport.

Peter Piot, chef de l'Onusida, a attiré l'attention sur l'importance de la prévention. "Tous les jours, près de 7.000 personnes sont infectées par le sida car elles n'ont pas accès à la prévention", a-t-il dit.

Les trois jours de conférence ont pour but d'évaluer les progrès réalisés dans la poursuite des Objectifs du millénaire pour le développement qui comprennent l'accès universel à la prévention et au traitement du VIH.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Engagement renouvelé

Coopération

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a annoncé le renouvellement de ses programmes quinquennaux de coopération avec le Togo.

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.

Avant-première au 2 février

Culture

L’acteur américain d’origine béninoise, Djimon Hounsou, présentera son nouveau documentaire consacré au vaudou le 10 décembre à Lomé.

La Chambre consulaire régionale va déménager

Uemoa

La Chambre consulaire régionale de l’UEMOA aura dans 30 mois un nouveau siège à Lomé.