Le Bénin ferme ses frontières

06/07/2007
Le Bénin ferme ses frontières

Le Bénin a interdit cette semaine toute importation de volaille ou de produits dérivés du Togo où a été détecté un foyer du virus de grippe aviaire de type H5N1 dans un élevage de poulets, a-t-on appris de source officielle. "Nous avons reçu du ministre togolais de l'Agriculture et de la Pêche confirmation de la présence du virus H5N1 après les tests pratiqués sur des volailles mortes dans un village" frontalier du Bénin. Il est donc formellement interdit à compter de ce jour (mardi) et jusqu'à nouvel ordre l'importation de volailles en provenance du Togo et il est interdit de manipuler sans précaution d'usage toutes volailles suspectes ou mortes", indique un communiqué du gouvernement.

Plus de 5.500 volailles sont mortes récemment, dont la moitié en moins d'une semaine, dans une ferme suspectée d'être touchée par la grippe aviaire à Sigbehoue, à 45 km à l'est de Lomé.Les première analyses effectuées dans un laboratoire ghanéen sur les mêmes volailles avaient déjà confirmé vendredi la présence de ce virus.

Le Bénin a mis sur pied en février 2005 un Programme d'intervention d'urgence (PIU) contre la grippe aviaire en prévision de l'arrivée sur son territoire des oiseaux migrateurs éventuellement porteurs du virus H5N1.

Il est également frontalier du Nigeria, pays très touché par la grippe aviaire.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.