Le Fonds mondial reconnaît les efforts menés par le Togo

10/05/2016
Le Fonds mondial reconnaît les efforts menés par le Togo

Moustafa Mijiyawa en compagnie de Justin Trudeau et Melinda Gates

Sur invitation du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme et du gouvernement canadien, le ministre togolais de la Santé, Moustafa Mijiyawa, a participé lundi à Ottawa à la cérémonie officielle du lancement de la cinquième reconstitution des ressources du Fonds mondial, présidée le Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Le Togo et le Ghana étaient les deux pays invités d’honneur en raison de leurs efforts pour lutter contre le sida, le paludisme et la tuberculose. 

Parmi les personnalités présentes,  Melinda Gates, coprésidente de la Fondation Bill &Melinda Gates.

A l’issue de la cérémonie, M. Mijiyawa s’est entretenu avec le directeur exécutif du Fonds, Mark Dybul. Des rencontres ont également eu lieu avec la ministre en charge du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau.

Justin Trudeau a annoncé que le Canada accueillerait la Ve conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Montréal le 16 septembre prochain.

Cette conférence réunira des chefs de file en matière de santé mondiale en vue de mettre fin aux épidémies de trois des maladies les plus dévastatrices du monde d'ici 2030.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.