Le Togo aux petits soins pour ses concitoyens

09/02/2017
Le Togo aux petits soins pour ses concitoyens

Mark Dybul jeudi à Lomé

Un dialogue regroupant les autorités togolaises, les partenaires du pays et les représentants du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le sida s’est ouvert jeudi à Lomé.

Les travaux sont dirigés par le Premier ministre, Komi Sellom Klassou, et le directeur exécutif du Fonds, Mark Dybul,

L’objectif est de définir la meilleure méthode afin de mobiliser davantage de ressources nationales en faveur du secteur de la santé.

La représentante de l’OMS pour le Togo, Lucile Imboua, s’est félicitée des progrès réalisés par le Togo en la matière avec un budget de près de 8%, la mise en place de l’assurance maladie obligatoire, les mesures de gratuité et les subventions au bénéfice des personnes vulnérables.

‘Sans la santé, il n’y a pas  de développement possible’, a rappelé la responsable de l’Agence onusienne.

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé a confirmé les avancées tout en soulignant les nombreux défis qui restent à relever. La modernisation du secteur passe par des moyens supplémentaires avec le concours des donateurs étrangers.

Concernant les objectifs poursuivis par le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le sida, le ministre a donné des chiffres intéressants. 

La couverture  des ménages  en moustiquaire  est de 93%, la prévalence des parasites chez les enfants de moins de cinq ans a été réduite de moitié et la mortalité hospitalière a baissé en 10 ans.  

Le nombre de patients atteint de tuberculose a chuté de moitié, l’incidence est passée de 73 à 52 pour 100.000 habitants et sa prévalence de 104 à 81%.

Enfin, s’agissant du sida, la prévalence est passée de 3,4 à 2,5%. Les infections ont baissé de 50% en 10 ans. 46.000 malades sont traités dont beaucoup par trithérapie prise en charge par l’Etat ; un protocole efficace, mais très coûteux.

Le Togo entend moderniser les hôpitaux existants et construire de nouvelles unités. Parallèlement, la formation des médecins et sages-femmes est indispensable pour offrir des soins de meilleures qualité.

Dans la matinée, Mark Dybul et Youssouf Sawadogo représentant au Togo du Fonds mondial avaient été faits respectivement Commandeur de l’Ordre du Mono et Officier de l’Ordre national du Mérite par le Premier ministre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine. 

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.