Le Togo protège sa jeunesse

19/06/2014
Le Togo protège sa jeunesse

Le Premier ministre togolais

Le Premier ministre Arthème Ahoomey-Zunu était vendredi à Anié (150km de Lomé) pour participer au lancement de deux nouveaux vaccins contre le pneumocoque et le rotavirus.

‘L’administration aux enfants de moins d’un an de ces 2 vaccins devient effective partout au Togo’, a-t-il indiqué, ajoutant que l’objectif était de contribuer à la  réduction de la mortalité liée à ces infections.

Les infections à pneumocoque constituent un problème majeur de santé publique au Togo comme dans la plupart des pays africains. Bien qu’elle compte pour moins de 20% des enfants de moins de 5 ans, elle totalise 45% de décès dans la tranche d’âge, dont 50% liés aux pneumonies.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à plus de 40.000, le nombre de cas sévères au Togo dus au pneumocoque.

L’infection à pneumocoque est responsable de quatre infections bactériennes graves : méningite (infection du cerveau); bactériémie (infection du sang); pneumonie (infection du poumon); otite moyenne (infection de l’oreille moyenne).

L'infection à rotavirus est provoquée par un virus. Dès la pénétration de ce virus dans l'organisme, il provoque de sévères gastroentérites qui peuvent être mortelles chez les plus jeunes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.