Le Togo veut mettre la population au régime

02/10/2012
Le Togo veut mettre la population au régime

Lutter contre l’obésité n’est pas une préoccupation à caractère uniquement esthétique, mais un vrai problème de santé publique. Le surpoids est la source de nombreuses maladies comme le diabète ou l’hypertension artérielle. Le Togo compte s’y attaquer sérieusement via le Programme national de lutte contre les maladies non transmissibles qui bénéficie du soutien de l’OMS, de l’UNICEF, de l’UNFPA et du PNUD.

L’obésité est considérée par métaphore comme une pandémie, bien qu'il ne s'agisse pas d'une maladie infectieuse.

Les pays en développement sont désormais les plus concernés par le développement de l'obésité dans le monde. Selon les derniers chiffres de l'OMS, 1,6 milliards d'adultes sont concernés par le surpoids. 

L'explosion du surpoids dans les pays du Sud s'explique en grande partie par le développement économique et l'exode rural que connaissent ces pays. En arrivant en ville, les habitants des villages enrichissent leur régime alimentaire en aliments en forte quantité énergétique mais en faible qualité nutritionnelle. Ce qui explique que les populations de ces pays sont à  la fois touchées par le surpoids et la dénutrition. Actuellement, 850 millions de personnes dans le monde souffrent de sous-nutrition (pour 1,6 milliards d'adultes en surpoids). 

Autre cause de l'obésité, les changements de mode de vie des néo-citadins. Avec la disparition des travaux des champs, l'utilisation des transports mécaniques, la facilitation des travaux ménagers, leurs dépenses énergétiques sont en baisse. Cette évolution est particulièrement à prendre en compte pour les femmes qui sont régulièrement plus touchées par le surpoids que les hommes au sein d'une même population. Ce qui explique les différences statistiques en fonction du genre. 

"En Afrique sub-saharienne, 23% des hommes adultes et 30% des femmes souffrent de surpoids ou sont obèses", affirme le docteur Timotyh Armstrong, médecin du Département des maladies chroniques et de la prévention sanitaire à l’OMS. "On s’attend à ce que ce pourcentage double dans les 20 prochaines années."

Si en Occident, l’obésité est montrée du doigt, dans certaines couches de la population africaine, la vision est au contraire positive ; d’ou la difficulté de lutter avec efficacité contre cette pandémie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.