Le cancer du sein n'est pas une fatalité

31/10/2014
Le cancer du sein n'est pas une fatalité

Intensifier les campagnes d'information et le dépistage précoce

Afin de lutter contre le cancer du sein, le Togo a organisé tout au long du mois d’octobre une campagne de sensibilisation intitulée ‘Octobre rose’. L’effort a porté sur le dépistage précoce qui permet, dans certains cas, de gagner le combat contre la maladie. 

De nombreuses femmes viennent consulter quand il est déjà trop tard.

Les responsables du ministère de la Santé espèrent au terme de cette campagne bénéficier d’une aide accrue des partenaires pour développer les traitements de chimiothérapie.

Outre le cancer du sein, les autorités vont également lancer une campagne de prévention contre le cancer du col de l’utérus.

Kokou Agoudavi, le coordonnateur du Programme national de lutte contre les maladies non transmissibles, a indiqué vendredi que la lutte contre le cancer était un enjeu de santé public auquel le Togo faisait face avec détermination.

Les autorités ambitionnent une prise en charge globale du traitement du cancer et de sa prévention dans le cadre de la Vision Togo 2030.

Selon les statistiques officielles, 2800 personnes meurent chaque année du cancer au Togo. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Nomination des nouveaux commissaires

Cédéao

Lomé a accueilli pendant deux jours la 18e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.