Le palu, fléau national

08/12/2009
Le palu, fléau national

Gilbert Houngbo, le Premier ministre, a ouvert lundi à Lomé le « Forum de lancement de la mobilisation nationale pour l’accès universelle aux interventions prioritaires de lutte contre la paludisme au Togo ».
Cette réunion a pour objectif de définir les stratégies nouvelles de lutte et de prévention
Au Togo, le paludisme est la première cause de mortalité infantile et constitue un handicap chez les travailleurs.
« Le palu est responsable de près de 40% d’absentéisme scolaire et d’absentéisme professionnel entraînant une baisse de la productivité, un ralentissement de la croissance et une aggravation de la pauvreté », a expliqué le Premier ministre. D’où la nécessité de mobiliser toutes les ressources pour agir plus étroitement et plus efficacement contre la pandémie.
Il a réaffirmé la détermination du gouvernement à jouer pleinement sa partition dans ce combat national contre la maladie et a invité les acteurs nationaux et internationaux de la lutte contre le paludisme à des initiatives « audacieuses et réalistes ».
Le ministre de la Santé, Komlan Mally, a pour sa part rappelé les différentes actions menées par le gouvernement depuis 2006, notamment l’achat et la distribution de plus de 3.400.000 moustiquaires imprégnées, de 700.000 traitements de combinaisons thérapeutiques et la mise en œuvre de diverses actions de sensibilisation axées sur la prise en charge des patients.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.