Les ambitions de la nouvelle politique de santé

29/08/2011
Les ambitions de la nouvelle politique de santé

La nouvelle politique de santé 2012-2022 est à l’examen depuis lundi.

Le document général, résultat d’un processus inclusif et consensuel de l’ensemble des parties impliquées, sera validé mardi puis renvoyé en Conseil des ministres et à l’Assemblée nationale pour servir de loi d’orientation décennale.

« Le Togo, à travers la mise en œuvre de cette nouvelle politique nationale, compte atteindre des résultats tangibles pour amener l’état de santé des populations togolaises au niveau le plus élevé possible en mettant tout en œuvre pour développer un système performant basé sur les initiatives publiques, privées, individuelles et collectives », peut-on lire en introduction du texte de référence.

Plusieurs pistes sont proposées dont le renforcement de la participation de l’Etat au financement de la santé pour atteindre les objectifs d’Abuja (au moins 15% du budget national), l’amélioration de la gestion et de l’utilisation des ressources du secteur en mettant l’accent sur l’allocation budgétaire axée sur les résultats.  

La vision 2012-2022 repose sur quatre objectifs: l’amélioration la santé de la reproduction, la réduction de la mortalité infantile, le combat contre le sida, la lutte contre le paludisme, la tuberculose et les autres maladies et la promotion de la santé dans un environnement favorable. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.