Les ambitions de la nouvelle politique de santé

29/08/2011
Les ambitions de la nouvelle politique de santé

La nouvelle politique de santé 2012-2022 est à l’examen depuis lundi.

Le document général, résultat d’un processus inclusif et consensuel de l’ensemble des parties impliquées, sera validé mardi puis renvoyé en Conseil des ministres et à l’Assemblée nationale pour servir de loi d’orientation décennale.

« Le Togo, à travers la mise en œuvre de cette nouvelle politique nationale, compte atteindre des résultats tangibles pour amener l’état de santé des populations togolaises au niveau le plus élevé possible en mettant tout en œuvre pour développer un système performant basé sur les initiatives publiques, privées, individuelles et collectives », peut-on lire en introduction du texte de référence.

Plusieurs pistes sont proposées dont le renforcement de la participation de l’Etat au financement de la santé pour atteindre les objectifs d’Abuja (au moins 15% du budget national), l’amélioration de la gestion et de l’utilisation des ressources du secteur en mettant l’accent sur l’allocation budgétaire axée sur les résultats.  

La vision 2012-2022 repose sur quatre objectifs: l’amélioration la santé de la reproduction, la réduction de la mortalité infantile, le combat contre le sida, la lutte contre le paludisme, la tuberculose et les autres maladies et la promotion de la santé dans un environnement favorable. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.