Les ambitions de la nouvelle politique de santé

29/08/2011
Les ambitions de la nouvelle politique de santé

La nouvelle politique de santé 2012-2022 est à l’examen depuis lundi.

Le document général, résultat d’un processus inclusif et consensuel de l’ensemble des parties impliquées, sera validé mardi puis renvoyé en Conseil des ministres et à l’Assemblée nationale pour servir de loi d’orientation décennale.

« Le Togo, à travers la mise en œuvre de cette nouvelle politique nationale, compte atteindre des résultats tangibles pour amener l’état de santé des populations togolaises au niveau le plus élevé possible en mettant tout en œuvre pour développer un système performant basé sur les initiatives publiques, privées, individuelles et collectives », peut-on lire en introduction du texte de référence.

Plusieurs pistes sont proposées dont le renforcement de la participation de l’Etat au financement de la santé pour atteindre les objectifs d’Abuja (au moins 15% du budget national), l’amélioration de la gestion et de l’utilisation des ressources du secteur en mettant l’accent sur l’allocation budgétaire axée sur les résultats.  

La vision 2012-2022 repose sur quatre objectifs: l’amélioration la santé de la reproduction, la réduction de la mortalité infantile, le combat contre le sida, la lutte contre le paludisme, la tuberculose et les autres maladies et la promotion de la santé dans un environnement favorable. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.