Les bénéfices du partenariat-public-privé

21/12/2012
Les bénéfices du partenariat-public-privé

L’Ong Gavi Alliance vient d’offrir au ministère de la Santé des véhicules et du matériel informatique destinés à renforcer à renforcer les capacités opérationnelles d’une quarantaine de centre de santé au Togo. 

Un don de plus de 350 millions de FCFA.

Gavi Alliance, dont le siège est en Suisse, est un partenariat public-privé unique dans le domaine de la santé œuvrant pour sauver la vie des enfants et protéger la santé de la population en élargissant l’accès à la vaccination dans les pays en développement. 

L’Alliance réunit les pays en développement et les gouvernements donateurs, l’Organisation mondiale de la Santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie des vaccins dans les pays industrialisés comme dans les pays en développement, les instituts de recherche, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates, la Fondation « la Caixa » et d’autres philanthropes privés. En travaillant de concert, les membres de GAVI Alliance peuvent atteindre des objectifs qu’aucune organisation ne parviendrait à atteindre en agissant seule. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

60 à 65% de chances de gagner contre l’Ouganda

Sport

Le tirage au sort désignant les groupes de qualification pour la Coupe du monde 2018 est désormais connu. Le Togo affrontera en novembre prochain l’Ouganda.

Sommet de Lomé : dans les coulisses des préparatifs

Médias

La conférence de Lomé sur la sécurité maritime aura lieu en novembre prochain. Les autorités togolaises ont mis le turbo pour que tout soit prêt à temps. 

Adebayor en location

Sport

L’attaquant togolais Emmanuel Adebayor pourrait changer de club et rejoindre Aston Villa (Birmingham). Rien n'a été signé pour le moment.

Bonnes nouvelles sur le front de la lutte contre Ebola

Santé

Coordinateur de la Cédéao pour la lutte contre le virus Ebola, le président togolais Faure Gnassingbé s'est félicitée jeudi des derniers chiffres publiés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).