Les femmes plus affectées que les hommes

20/11/2007
Les femmes plus affectées que les hommes

L'Afrique sub-saharienne reste la plus affectée par le sida, avec plus des trois-quarts des décès liés au virus cette année, l'Afrique du Sud étant à nouveau le pays le plus touché de la planète devant l'Inde, selon le rapport annuel de l'OnuSida publié mercredi. Le Togo, bien évidemment, n'est pas épargné.

"L'Afrique sub-saharienne reste la région la plus affectée par l'épidémie du sida. Plus des deux-tiers (68%) des séropositifs au VIH vivent dans cette région, où sont survenus plus des trois-quarts (76%) des décès relatifs au sida en 2007", souligne ce rapport, estimant que ces chiffres illustrent "le besoin non satisfait de traitements anti-rétroviraux en Afrique".Les pays les plus sévèrement touchés se trouvent tous en Afrique australe, avec huit d'entre eux dépassant un taux de prévalence de 15%: Afrique du Sud, Botswana, Lesotho, Mozambique, Namibie, Swaziland, Zambie et Zimbabwe.

"L'Afrique du Sud est le pays qui compte le plus grand nombre d'infections au VIH dans le monde (...) avec un taux de prévalence parmi les femmes enceintes de 29% en 2006", ajoute le texte.

L'OnuSida précise cependant qu'une "diminution du taux de prévalence au VIH parmi les jeunes filles enceintes (15-24 ans) suggère une diminution possible du nombre annuel de nouvelles infections" dans ce pays où, selon le gouvernement, au moins 5,5 millions des quelque 48 millions d'habitants sont contaminés.

Le rapport ajoute qu'"il y a eu 1,7 million de nouvelles infections en Afrique sub-saharienne en 2007, une diminution importante par rapport à 2001. Cependant, elle reste la région la plus sévèrement touchée (avec) 22,5 millions de gens vivant avec le HIV".

Les femmes sont les plus affectées, "contrairement à d'autres régions", et représentent 61% des séropositifs.

L'OnuSida souligne toutefois que le taux de prévalence est resté stable ou a commencé à diminuer dans de nombreux pays d'Afrique sub-saharienne, notamment au Kenya et au Zimbabwe, une tendance similaire apparaissant en Côte d'Ivoire, au Mali et dans les zones urbaines du Burkino Faso.

"Des données préliminaires montrent aussi des changements positifs dans les conduites à risque des jeunes de plusieurs pays", ajoute l'OnuSida, citant le Botswana, le Cameroun, le Tchad, le Kenya, le Malawi, le Togo, la Zambie et le Zimbabwe.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.