Les médecins aux petits soins pour la région centrale

14/11/2008
Les médecins aux petits soins pour la région centrale

La campagne « Soins gratuits » lancée depuis lundi par un groupe de médecins togolais dans la région centrale au profit des populations démunies se poursuivait vendredi, a constaté un journaliste de Republicoftogo.com.

Cette campagne bénéficie de l'appui financier personnel du chef de l'Etat, Faure Gnassingbé.Adolescents, adultes et personnes âgées s se bousculaient dans les différents centres de santé mobilisés pour cette opération.

"Je voudrais profiter de l'opportunité qui  nous est offerte, car je  traîne une hernie depuis plusieurs années. La souffrance est atroce", a confié Assofia, qui a parcouru plusieurs dizaines de kilomètres pour atteindre le centre de santé de Soutouboua.

"Avec ces médecins, je suis sûr que je serai soulagé. En tout cas, je ne partirai pas avant l'inscription de mon nom sur la fiche de prise en charge", assure un autre patient.

Plusieurs centaines de personnes ont été déjà opérées à Sokodé et à Sotouboua depuis le début de la semaine.

Les affections courantes traitées sont l'hernie, les lipomes, les fibromes et les cataractes.

"Je rends grâce à Dieu, car je suis enfin guéris. Ces médecins font des miracles. se réjouit Djélou.

Yawa, opéré d'un fibrome, invite les médecins à poursuivre leurs action humanitaire dans les autres régions du pays.

"Faudrait pas qu'ils arrêtent à la région centrale, car nos frères et sŒurs des autres localités souffrent également", note Mme Yawa.

Ces médecins, parmi lesquels des ophtalmologistes et des chirurgiens, sont regroupés au sein de l'"Association Internationale des Médecins  pour la promotion de l'Education et la Santé en Afrique" (Aimes-Afrique).

Des cartes de groupage sanguin sont établies gratuitement pour tous les patients.

"C'est une mesure qui nous permettra de procéder à des dépistages de VIH/sida et de l'hépatite B, afin d'avoir une vision réelle de la prévalence dans la région centrale",  explique Serge Michel Kodom, le président de l'Association –"Aimes-Afrique".

"Nous avons décidé de mener ce projet en constatant que dans les zones reculées, les populations pauvres n'avaient pas accès à des soins de qualité. Nous avons alors décidé de nous mobiliser, afin de les soulager. Et ceci, grâce à l'appui des partenaires étrangers et certaines bonnes volontés", ajoute-t-il.

10.000 patients de la région centrale devraient bénéficier de cette assistance médicale.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.

Faussaires expérimentés sous les verrous

Faits divers

Plusieurs centaines de cartes d’identité, de passeports et de nombreux documents administratifs togolais et étrangers ont été saisis par la police.

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.