MNT : une responsabilité partagée

18/05/2014
MNT : une responsabilité partagée

Arthème Ahoomey-Zunu

Le Premier ministre togolais, Arthème Ahoomey-Zunu, participera du 19 au 24 mai à Genève à la 67e Assemblée mondiale de la santé qui est l’organe décisionnel de l’OMS.

Les participants évoqueront, notamment, la lutte contre les maladies non-transmissibles, la nutrition chez la mère et le nourrisson, la médecine traditionnelle, la stratégie mondiale contre le sida, les systèmes de santé 

Dimanche le Premier ministre a pris part à débat organisé par les Entreprises du médicament, sur les maladies non transmissibles (MNT). Elles ne se transmettent pas d’une personne à l’autre. Elles sont de longue durée et évoluent en général lentement. Les quatre principaux types de maladies non transmissibles sont les maladies cardiovasculaires (accidents vasculaires cardiaques ou cérébraux), les cancers, les maladies respiratoires chroniques (comme la broncho-pneumopathie chronique obstructive ou l’asthme) et le diabète.

36 millions de personnes meurent chaque année des MNT, dont 26 millions dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Il y a donc urgence à mobiliser. Le thème de cette conférence était d’ailleurs la responsabilité partagée face aux MNT.

Le Premier ministre a particulièrement insisté sur le dépistage précoce qui est le meilleur moyen de réduire le taux de mortalité. Il a également indiqué que grâce à l’assurance maladie, les Togolais pouvaient bénéficier de traitements à coût réduit.

M. Ahoomey-Zunu a cependant souhaité l’intensification de la coopération internationale car le Togo et les autres pays africains ne peuvent faire face à eux seuls à ce fléau et à l’investissement très lourd qui doit être consacré aux traitements de longue durée.

Alors que les décès causés par les maladies infectieuses, les problèmes médicaux périnatals ou ceux liés à la grossesse et les déficiences nutritionnelles, devraient décliner de 7 millions dans les 15 prochaines années, on craint une augmentation des morts dues aux MNT.

Le débat a été une opportunité de partager les expériences et de discuter des coopérations nouvelles qui pourraient être mises en place pour changer les perspectives d’avenir.

Informations complémentaires

MNT TOGO.pdf 28,30 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.