Maladies négligées

05/07/2011
Maladies négligées

L'ulcère de Buruli (UB) fait partie des maladies tropicales les plus négligées, alors qu'elle peut être traité. L'agent causal est de la même famille que les bactéries responsables de la tuberculose et de la lèpre, mais l'ulcère de Buruli a moins attiré l'attention. 

L'infection entraîne une destruction étendue de la peau et des tissus mous avec la formation d'ulcères de grande dimension, se localisant en général sur la jambe ou le bras. En l'absence de traitement précoce, la maladie peut laisser des incapacités fonctionnelles durables, comme des restrictions des mouvements articulaires ou des problèmes esthétiques très apparents. La précocité du diagnostic et du traitement est cruciale pour éviter ces incapacités.

C’est dans ce cadre que le Togo vient de se doter d’un laboratoire de biologie moléculaire équipé pour la confirmation des cas d’UB, dont 8 cas ont été détectés ces derniers jours à l’intérieur du pays. 

Le laboratoire, installé dans les locaux de l’Instit National d’Hygiène

a été inauguré mardi à Lomé par le ministre de la Santé, Charles Kondi Agba.

Sa création est le résultat d’un partenariat avec l’Université de Munich, l’Institut tropical de Hambourg et un consortium de 11 instituts de recherche européens et africains.

Si l’objectif premier est d’effectuer un diagnostic précoce, la finalité est de permettre de mettre au point un vaccin permettant de traiter l’ulcère de Buruli.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.