Maladies non transmissibles, mais dangereuses

08/05/2012
Maladies non transmissibles, mais dangereuses

Les cas de maladies cardio-vasculaires, de diabète, de cancers et d’affections respiratoires chroniques sont de plus en plus fréquents au Togo ; résultats d’une enquête publiée mardi.

«Notre pays n’échappe pas au phénomène de la transition épidémiologique marquée par l’émergence des maladies non transmissibles », explique Charles Kondi Agba (photo), le ministre de la Santé.

« C’est un sérieux problème de santé publique », ajoute-t-il.

La prévalence de l’hypertension est de 19% et celle du diabète de 2,6% au sein de la population âgée de 15-64 ans, révèle notamment cette étude qui souligne que 9 togolais sur 10 consomment moins de 5 portions de fruits ou légumes journaliers, pourtant recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Charles Kondi Agba indique que l’accroissement des maladies non transmissibles - une situation qui n’est pas propre au Togo – est pris en compte dans la politique de santé et intégré comme programme de santé prioritaire dans le Plan national de développement sanitaire (PNDS).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.