Maladies non transmissibles, mais dangereuses

08/05/2012
Maladies non transmissibles, mais dangereuses

Les cas de maladies cardio-vasculaires, de diabète, de cancers et d’affections respiratoires chroniques sont de plus en plus fréquents au Togo ; résultats d’une enquête publiée mardi.

«Notre pays n’échappe pas au phénomène de la transition épidémiologique marquée par l’émergence des maladies non transmissibles », explique Charles Kondi Agba (photo), le ministre de la Santé.

« C’est un sérieux problème de santé publique », ajoute-t-il.

La prévalence de l’hypertension est de 19% et celle du diabète de 2,6% au sein de la population âgée de 15-64 ans, révèle notamment cette étude qui souligne que 9 togolais sur 10 consomment moins de 5 portions de fruits ou légumes journaliers, pourtant recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Charles Kondi Agba indique que l’accroissement des maladies non transmissibles - une situation qui n’est pas propre au Togo – est pris en compte dans la politique de santé et intégré comme programme de santé prioritaire dans le Plan national de développement sanitaire (PNDS).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.