Mally à bord du Mercy Ship

15/03/2010
Mally à bord du Mercy Ship

Le navire « Africa Mercy Ship » est depuis un mois amarré au Port de Lomé.
L’ancien ferry danois transformé en hôpital flottant dispose de six salles d’opération ultra modernes, de scanners, d’une structure de soins intensifs et d’un laboratoire. A son bord, des chirurgiens, mais également des médecins spécialisés ; tous bénévoles. 

78 malades peuvent y être hospitalisés en même temps.
Au terme du séjour des équipes médicales au Togo, qui prendra fin dans cinq mois, 19.000 consultations auront été assurées à la fois sur le bateau, mais également dans de nombreux villages où se rendent les médecins et les infirmières.
Lundi, le ministre de la Santé, Komlan Mally, s’est rendu à bord du « Mercy Ship » pour saluer le travail accompli par les volontaires.
« Non seulement Mercy Ship offre des soins gratuits à plusieurs milliers de nos citoyens, mais il renforce également les capacités du personnel médical local », s’est félicité le ministre.
« Notre mission consiste à réduire la prédominance de la cécité, à traiter ou prévenir les problèmes dentaires, à soigner les traumatismes, à procéder à de nombreuses interventions chirurgicales et à former les médecins locaux », a expliqué le Docteur Garry, directeur de cet hôpital flottant.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.

Des lentilles artificielles pour lutter contre la cataracte

Santé

La cataracte apparaît chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est très répandue au Togo. Mais elle peut heureusement être traitée.