Mango à l’abri de Lassa

08/04/2016
Mango à l’abri de Lassa

La prudence reste de mise à la frontière avec le Bénin

La menace d’une épidémie de fièvre de Lassa qui menaçait la ville de Mango (590 Km de Lomé) s’est estompée.

'Aucun cas avéré n’a été détecté parmi les personnes suspectées’, a indiqué vendredi le ministère de la Santé.

84 patients ont été identifiés comment pouvant potentiellement développer le virus, mais les différents tests se sont avérés négatifs.

Cependant les mesures préventives restent maintenues, notamment aux postes-frontières Togo-Bénin dans la région.

Lassa est une fièvre hémorragique virale aiguë d’une durée d’une à quatre semaines qui sévit dans plusieurs pays d’Afrique occidentale : Bénin, Guinée, Liberia, Nigeria, Sierra Leone, notamment.

Le virus se transmet à l’homme par contact avec des aliments ou des articles ménagers contaminés par l’urine ou les excréments de rongeurs. La transmission interhumaine et en laboratoire se produit également, en particulier dans les hôpitaux où les mesures de prévention et de lutte anti-infectieuse laissent à désirer.

Le taux global de létalité est de 1% et peut atteindre 15% en milieu hospitalier.

Le traitement antiviral à la ribavirine semble efficace s'il est administré au début de l'évolution clinique, mais aucun vaccin ne protège contre cette fièvre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Jody Olsen n'est pas une inconnue à Lomé

Coopération

Jody Olsen a été nommé début janvier directrice générale des Peace Corps, les volontaires du Corps de la paix.

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.