Mango à l’abri de Lassa

08/04/2016
Mango à l’abri de Lassa

La prudence reste de mise à la frontière avec le Bénin

La menace d’une épidémie de fièvre de Lassa qui menaçait la ville de Mango (590 Km de Lomé) s’est estompée.

'Aucun cas avéré n’a été détecté parmi les personnes suspectées’, a indiqué vendredi le ministère de la Santé.

84 patients ont été identifiés comment pouvant potentiellement développer le virus, mais les différents tests se sont avérés négatifs.

Cependant les mesures préventives restent maintenues, notamment aux postes-frontières Togo-Bénin dans la région.

Lassa est une fièvre hémorragique virale aiguë d’une durée d’une à quatre semaines qui sévit dans plusieurs pays d’Afrique occidentale : Bénin, Guinée, Liberia, Nigeria, Sierra Leone, notamment.

Le virus se transmet à l’homme par contact avec des aliments ou des articles ménagers contaminés par l’urine ou les excréments de rongeurs. La transmission interhumaine et en laboratoire se produit également, en particulier dans les hôpitaux où les mesures de prévention et de lutte anti-infectieuse laissent à désirer.

Le taux global de létalité est de 1% et peut atteindre 15% en milieu hospitalier.

Le traitement antiviral à la ribavirine semble efficace s'il est administré au début de l'évolution clinique, mais aucun vaccin ne protège contre cette fièvre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.