Médecine traditionnelle : récompense pour Amah Gnassingbé

25/07/2007
Médecine traditionnelle : récompense pour Amah Gnassingbé

Le prix Hassan II a eté décerné mardi au ministre d'Etat togolais, le Docteur Amah Gnassingbé, pour le récompenser pour ses multiples inventions en pharmacopée et en médecine traditionnelle. Le jury international qui est chargé de désigner les lauréats de ce prix ont remis une dizaine de diplômes et de médailles à l'inventeur togolais au cours d'une cérémonie officielle organisée à l'Hotel du 2 Février à Lomé sous la présidence du ministre d'Etat en charge de la Santé, professeur Charles Kondi Agba, représentant le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé.

Plusieurs membres du gouvernement et du corps diplomatique ont étaient présents.Ce fut l'occasion pour le jury international de rendre hommage au récipiendaire et de l'encourager à poursuivre ses recherches pour trouver d'autres remèdes en médecine traditionnelle ; des alternatives parfois originale à la médecine conventionnelle.

Amah Gnassingbé, ingénieur biochimiste de formation a à son actif la conception de médicaments contre l'hypertension artérielle, l'hématie palcifarum, le paludisme, la stérilité masculine, notamment.

   

A ce jour, le lauréat a déposé une demande de brevet auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle du Togo (INPIT)  pour un vaccin qu'il vient de mettre au point contre le sida.

© Xinhua accord spécial avec republicoftogo.com

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.