Méningite : la campagne de vaccination débute mercredi

23/02/2016
Méningite : la campagne de vaccination débute mercredi

MenAfriVac a prouvé son efficacité

L’épidémie de méningite a fait à ce jour 29 morts. Près de 500 personnes sont atteintes dans la région Centrale et dans celle des Savanes. 

L’épidémie est d’origine bactérienne.

Une campagne de vaccination sera organisée du 24 au 28 février par les équipes du ministère de la Santé en partenariat avec l’UNICEF et l’OMS. Elle concerne les préfectures de Bassar, de Dankpen et la sous-préfecture de la Plaine de Mô. 

Le vaccin choisi est le MenAfriVac qui a fait ses preuves en Afrique.

Au Tchad en 2011, il a réduit les risques de contamination de 94%, selon la revue médicale The Lancet.

Le Togo avait connu sa première grande épidémie de méningite il y a 20 ans avec un bilan qui avait atteint 100 décès.

Les quatre régions septentrionales (Savanes, Kara, Centrale et Plateaux), appartiennent à la région dite de la ‘ceinture de la méningite’, la plus touchée avec 91% de cas enregistrés. 

La méningite cérébrospinale se transmet par contacts interhumains directs et par la projection d’aérosols et de gouttelettes d’origine nasale ou pharyngée par des sujets malades ou porteurs asymptomatiques. L’homme est donc le seul réservoir.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.