Michel Kodom : « Faure a rompu avec les méthodes du passé »

21/03/2010
Michel Kodom : « Faure a rompu avec les méthodes du passé »

A la tête de l’ONG « Aimes Afrique », le docteur Michel Kodom et son groupe de médecins et chirurgiens spécialistes a soigné et opéré gratuitement des milliers de Togolais depuis près de deux ans. Il connaît bien la réalité du terrain et les difficultés qu’éprouve la population pour bénéficier de soins de qualité. Il peut juger aussi.
« Les conditions de vie se sont améliorées, même si beaucoup reste à faire. Les Togolais ont vraiment le sentiment que les choses commencent à bouger et c’est certainement ce qui les a conduit à voter pour Faure Gnassigbé », explique le Dr Kodom.

Republicoftogo.com : L’ampleur de la victoire de Faure vous a-t-elle surpris ?
Michel Kodom : Ce n’est pas une surprise pour tout bon observateur de la vie politique togolaise. En parcourant toutes les localités du pays pour le compte de mon association, j’ai pu constater, depuis les élections législatives de 2007, que la population commençait à bénéficier concrètement de la politique de réformes. C’est le cas évidemment en matière de santé, un domaine que je connais bien, mais dans d’autres secteurs également.
Le chef de l’Etat a fait beaucoup pour l’agriculture et pour garantir un climat de paix et de tolérance.
Tout ceci marque une véritable rupture avec les méthodes du passé.
Il est, à mon avis, le seul personnage politique qui puisse apporter le véritable changement dont le Togo a besoin.
Face à lui, Faure avait une opposition désunie, immature et sans programme de gouvernement. Entre du concret et l’inconnu, les électeurs ont voté pour la sécurité, y compris ceux qui avaient pour habitude d’accorder leur soutien à l’UFC, au CAR ou à la CDPA.

Les choses ont changé au Togo depuis 5 ans. Il n’y a plus d’un côté le RPT et de l’autre l’opposition ; les frontières sont désormais poreuses. L’électeur donne sa voix à celui qui lui apportera de meilleures conditions de vie. C’est l’unique préoccupation.
Republicofotogo.com : Revenons aux activités de votre association. Qu’avez-vous prévu cette année ?
Michel Kodom : Depuis janvier, nous avons déjà pris en charge 26.500 patients et procédé à 1.410 interventions chirurgicales, principalement dans la région Maritime.
Nous allons poursuivre notre campagne de soins gratuits dans la région des savanes à partir de mai prochain.
Par ailleurs, nous allons lancer des campagnes de prévention contre la consommation de drogue et d’alcool en milieu scolaire. C’est une réalité. Avec nous, le groupe « Toofan » va sensibiliser les jeunes.
Je dois enfin remercier tous ceux qui nous ont aidé à rendre ce projet viable, en particulier le chef de l’Etat, l’organisation mondiale de la santé et la diaspora togolaise aux Etats-Unis, au Canada et en France.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.