Modernisation du système de santé

09/05/2008
Modernisation du système de santé

Le Togo a obtenu de la Banque d'Investissement et de développement de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao), une subvention remboursable pour l'équipement et la réhabilitation des structures sanitaires sur l'ensemble du territoire.

Ce prêt permettra au gouvernement d'effectuer, notamment, des travaux de réhabilitation et de construction dans les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) de Kara, du Campus de l'Université de Lomé, le plus grand centre hospitalier du Togo.Les travaux sont également prévus dans les centres régionaux de Tsévié, de Sokodé, d'Atakpamé et de Dapaong.

Sont aussi concernés les centres hospitaliers préfectoraux de Kpalimé et d'Aného.

Cette subvention permettra également la construction d'une réanimation polyvalente et d'un service scanner au CHU de Lomé-Tokoin.

Par ailleurs, plusieurs équipements sont prévus dont notamment des blocs opératoires, des laboratoires d'exploration fonctionnelle, et des équipements de maternité et de stérilisation.

"Grâce à ce prêt, plusieurs centres de formations sanitaires seront en chantier dans les mois à venir. Et l'avis d'appel d'offres est déjà lancé", a expliqué un responsable du ministère de la Santé.

CONSULTER LES APPELS D'OFFRES

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.

Des lentilles artificielles pour lutter contre la cataracte

Santé

La cataracte apparaît chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est très répandue au Togo. Mais elle peut heureusement être traitée.