Muskoka améliore la santé publique

30/04/2014
Muskoka améliore la santé publique

Les représentants des directions régionales de l’OMS, de l’UNFPA, de l’UNICEF et d’ONU Femmes sont réunis à Lomé où ils participent au comité technique du Fonds français ‘Muskoka’ dont ils sont bénéficiaires.

Lors de la réunion du G8 à Muskoka (Canada) en juin 2010, les chefs d’État et de gouvernements s’étaient engagés à hauteur de 7 milliards d’euros pour accélérer l’atteinte des Objectifs 4 et 5 du millénaire pour le développement en faveur de la santé de la mère et de l’enfant. À cette occasion, les autorités françaises avaient consenti une enveloppe de 500 M€ sur 5 ans à destination des pays définis comme prioritaires (18 dont 14 en Afrique subsaharienne).

Dans ce contexte, l’AFD engage chaque année 48 M€ de subventions sous forme d’aide sectorielle ou programme et de financement de projets, tandis que le ministère des Affaires étrangères gère 52 M€ annuels alloués directement à quatre agences des Nations unies présentes à Lomé. 

Nicolas Warnery

Le Fonds Muskoka sert prioritairement à appuyer des interventions en faveur de la santé sexuelle et reproductive, la prise en charge intégrée de l’enfant malade, la prévention du paludisme, de la tuberculose et du VIH/Sida, la vaccination, la nutrition mère-enfant, l’assainissement, l’appui aux politiques publiques de santé, notamment en matière de gestion des ressources humaines et de formation des personnels et des médecins.

L’ambassadeur de France au Togo, Nicolas Warnery a réaffirmé l’engagement de son pays à travers ce Fonds à aider les populations togolaises.

‘C’est l’un des outils que nous utilisons pour intervenir dans le domaine de la santé. Il y en a plusieurs comme le Fonds Mondial qui traite du Sida, du paludisme, de la tuberculose et ensuite les projets de l’AFD qui prennent le relais dans ce domaine bien précis. On a toute une palette de moyens et pour nous, la priorité c’est d’atteindre la cible qui est d’améliorer la santé maternelle et infantile et d’éviter que les mères perdent leur vie en accouchant’, a déclaré le diplomate.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.