Pilule amère

23/06/2008
Pilule amère

Les agents de la  première société de distribution des produits pharmaceutiques au Togo, TogoPharma, dressent un amère constat : 21 mois de salaires impayés, 38 cas de décès et 48 agents au chômage depuis 2002. Une situation qui remonte à une dizaine d'années lors de la faillite de l'entreprise pour mauvaise gestion. Depuis 2002, tous les employés ont été mis en « congé technique »

« Rien n'a été fait pour nous soulager, ni nos droits, ni nos arriérés qui n'ont pas été payés » explique un ancien chauffeur de TogoPharma qui reconnaît cependant que quelques agents ont été recrutés par la Centrale d'Achat de Médicaments Essentiels et Génériques ( CAMEG) et d'autres sont « déversés  dans les Centres Médico- Sanitaires (CMS) et les Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) avec un salaire dérisoire ». Créée en 1967 Togopharma avait le monopole de distribution des produits pharmaceutiques.

Elle disposait de 98 dépôts de vente de produits dont 8 pharmacies d'Etat sur toute l'étendue du territoire.

« Nous avons entrepris des démarches qui n'ont toujours pas abouti, nous espérons que notre ministre saura réagir à temps » indique un ancien employé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.