Pilule amère pour les trafiquants

05/10/2011
Pilule amère pour les trafiquants

Sept tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la police et présentés mardi à la presse.

C’est le butin de l’opération « Cobra » menée  conjointement par Interpol et l’organisation mondiale de la santé (OMS) dans 7 pays d’Afrique de l’Ouest.

Au Togo, les raids de la police se sont principalement concentrés sur les marchés d’Adawlato, Agoè-Nyivé et Tsévié.

« L’opération s’est déroulée du 26 septembre au 2 octobre de façon simultanée dans les 7 pays. C’est le prélude à une coopération plus étroite dans la région pour lutter contre le trafic de médicaments ; il est indispensable de couper la tête aux réseaux qui alimentent les commerçants », a expliqué le commissaire  Kadja Hodabalo Pitémnéwé.

Le premier substitut du Procureur près du Tribunal de première instance de Lomé a ajouté que « cette opération démontrait une volonté commune de lutte farouche contre la criminalité pharmaceutique".

"Nous sommes déterminés à mener une lutte sans merci contre la circulation de ces produits qui ne font que compliquer la santé de nos populations. Avant cette opération Cobra, nous avions déjà mené, en collaboration avec la douane, une opération qui a permis de saisir plus de 200 cartons de produits contrefaits. Pour cette nouvelle opération que nous menons conjointement avec nos collègues de la sous région, nous allons redoubler de vigilance et les services vont procéder à des fouilles méthodiques conjointement avec la douane et les autres services compétents pour pouvoir démanteler tous les réseaux qui font circuler ces produits. Les 7 tonnes saisies vont être incinérés incessamment par les services compétents", a précisé mercredi à Republicoftogo.com Gnama Latta, le ministre de la Sécurité.

Au delà de cette opération ponctuelle, les pays de la région souhaitent échanger les informations pour stopper les flux d’approvisionnement.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un médicament sur 4 est faux dans les pays en développement et 200.000 décès pourraient être évités chaque année si les médicaments prescrits contre le paludisme étaient conformes à la réglementation et capables de traiter réellement la maladie.

En décembre 2010, près de 22 tonnes de produits pharmaceutiques contrefais et périmés avaient été détruits au Togo après leur saisie par les services des douanes togolaises.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.