Planification familiale : il y a urgence

10/02/2011
Planification familiale : il y a urgence

Entre 20 et 30% des femmes de la sous-région qui souhaitent différer leurs grossesses ou arrêter d’avoir des enfants n’ont pas accès à une méthode de contraception sûre et efficace.
En Afrique subsaharienne, le risque pour une femme de perdre sa vie au cours d’une grossesse ou d’un accouchement demeure élevé avec un ratio de 1 pour 26. Environ 13 % des décès sont attribués à des interruptions de grossesse mal pratiquées et en l’absence d’un suivi sanitaire adéquat.
Suffisant pour que les neuf pays d’Afrique de l’Ouest francophones sonnent la mobilisation à travers une conférence internationale sur la planification familiale qui s’est achevée jeudi à Ouagadougou ; conférence à laquelle participait le ministre togolais de la Santé, Komlan Mally (photo).
"La rencontre nous a permis de partager nos expériences et de définir des actions concrètes en vue d'améliorer l'accès, l'utilisation et la qualité des programmes de planification familiale", a déclaré M. Mally de retour à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.