Planification familiale : il y a urgence

10/02/2011
Planification familiale : il y a urgence

Entre 20 et 30% des femmes de la sous-région qui souhaitent différer leurs grossesses ou arrêter d’avoir des enfants n’ont pas accès à une méthode de contraception sûre et efficace.
En Afrique subsaharienne, le risque pour une femme de perdre sa vie au cours d’une grossesse ou d’un accouchement demeure élevé avec un ratio de 1 pour 26. Environ 13 % des décès sont attribués à des interruptions de grossesse mal pratiquées et en l’absence d’un suivi sanitaire adéquat.
Suffisant pour que les neuf pays d’Afrique de l’Ouest francophones sonnent la mobilisation à travers une conférence internationale sur la planification familiale qui s’est achevée jeudi à Ouagadougou ; conférence à laquelle participait le ministre togolais de la Santé, Komlan Mally (photo).
"La rencontre nous a permis de partager nos expériences et de définir des actions concrètes en vue d'améliorer l'accès, l'utilisation et la qualité des programmes de planification familiale", a déclaré M. Mally de retour à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !