Pour dire non à l'excision

15/10/2008
Pour dire non à l'excision

Sept pays ouest-africains se sont engagés mercredi à Ouagadougou à harmoniser leurs législations pour éradiquer l'excision, pratiquée dans l'ensemble des seize pays d'Afrique de l'Ouest. "L'engagement politique que nous avons pris doit se traduire par des actes concrets qui sont l'harmonisation des lois contre les mutilations génitales féminines", a déclaré la ministre de l'Action sociale du Burkina Faso, Pascaline Tamini, au nom de ses collègues réunis à Ouagadougou lors d'une conférence sur la pratique transfrontalière de l'excision.

Les ministres chargés des questions sociales du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire, du Ghana, du Mali, du Niger et du Togo se sont aussi engagés à harmoniser les mécanismes d'application des lois contre ce phénomène qui touche notamment la moitié des femmes au Burkina Faso, 45% en Côte d'Ivoire, 17% au Bénin et 5% au Niger, selon le Fonds des nations unies pour les femmes (UNIFEM).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Koroki détrône Sémassi

Sport

Koroki a pris la tête du classement à l’issue de la 13e journée du championnat de D1.

Répondre aux défis de l'Afrique de l'Ouest

Cédéao

La 17e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao s’est achevée samedi soir à Lomé.

Jody Olsen n'est pas une inconnue à Lomé

Coopération

Jody Olsen a été nommé début janvier directrice générale des Peace Corps, les volontaires du Corps de la paix.

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.