Premiers tests de télémédecine à Blitta

31/01/2013
Premiers tests de télémédecine à Blitta

Le gouvernement l’a maintes fois répété, il ambitionne d’offrir aux Togolais une médecine de qualité. Le budget de la santé demeure modeste face aux besoins, mais il est en constante augmentation. L’Etat recrutera 1000 agents de santé cette année et poursuit la modernisation des hôpitaux et des dispensaires. Le ministre de la Santé, Charles Kondi Agba (photo), explique qu’avec les moyens disponibles et l’expertise des personnels, la lutte est engagée contre le cancer, le paludisme ou le diabète. Et M. Kondi Agba fonde de grands espoirs sur la télémédecine dans une phase de tests grandeur nature sera lancée prochainement à Blitta.

Republicoftogo.com : Le personnel de santé réclame plus d’effectifs et davantage de moyens

Charles Kondi Agba : Le gouvernement n’est pas resté inactif, notamment par des campagnes de recrutement d’agents de santé qui vont se poursuivre cette année avec 1.000 personnes.

Par ailleurs, la priorité est donnée à la lutte et au traitement des maladies non-transmissibles (MNT) comme le cancer, le diabète et l’hyper-tension.

Nous sommes en train d’achever la construction d’un centre spécialement chargé des MNT, notamment la drépanocytose. 

Au plan des infrastructures, nous développons le réseau d’infirmeries et de centres médico-sociaux ; des blocs chirurgicaux et radios sont en cours d’installation.

Dans la lutte contre le paludisme, des milliers de moustiquaires imprégnés ont été distribués ; 350.000 en 2012.

Pour répondre au souhait du chef de l’Etat, nous avons avancé dans la CARMMA (Campagne d’accélération  de la réduction de la mortalité maternelle).

 Un milliard a été consacré par l’Etat à l’achat de 20.000 kits de césariennes pour éviter ce casse tête pour les couples lorsque l’accouchement devient difficile.

Et ce ne sont ici que quelques exemples de notre politique de santé.

Republicoftogo.com : Mais le budget alloué à la santé est-il suffisant ?

Charles Kondi Agba : Ce n’est pas avec de la quincaillerie neuve qu’on fait une bonne santé. Il y a aussi la formation et les compétences.

A Abuja en2000 , les chefs d’Etat ont pris la décision de consacrer 15% de leur budget national à la santé. Au Togo, nous en sommes encore loin puisque c’est de l’ordre de 5 à 7%

En dépit de ce budget modeste, le ministère fait son possible pour offrir aux Togolais une médecine de qualité.

Republicoftogo.com : Où en est la télémédecine au Togo ?

Charles Kondi Agba : C’est une piste que nous explorons. Les premiers tests réalisés sont encourageants. D’ailleurs, nous aménageons à Blitta, avec le soutien de la Lonato, un poste de télémédecine. Les patients pourront faire des radiographies qui seront ensuite analysées par les médecins du CHU Sylvanus Olympio de Lomé.

Mais c’est à titre d’essai car il faut d’abord former du personnel à l’utilisation de ces nouvelles technologies.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.