Présence de la PPA dans la Kozah

29/07/2010
Présence de la PPA dans la Kozah

La peste porcine africaine (PPA) sévit actuellement dans le canton de Tcharè (préfecture de la Kozah). Information donnée jeudi par le laboratoire du ministère de l'Agriculture.
"Les analyses réalisées par les services spécialisés, à partir des prélèvement effectués sur les porcs, confirme la présence de la PPA", indique un communiqué du ministre Kossi Messan Ewovor.
Les autorités ont indiqué que des dispositions étaient prises pour limiter l'extension de la maladie à d'autres régions du Togo. Elles invitent la population à respecter scrupuleusement les mesures restrictives prises par le ministère afin de limiter la propagation du virus.
La peste porcine africaine est une maladie virale contagieuse qui touche les porcs qui en seraient le seul « réservoir sauvage ».

Faute de traitement efficace connu, les porcs doivent être abattus, enterrés ou incinérés dans les conditions sanitaires appropriées.
La peste porcine africaine a frappé de manière très importante le Togo en 1997 causant des épizooties menaçantes pour la sécurité alimentaire de la population.

Lire l’étude :
La peste porcine africaine au Togo : épidémiologie et modalités de lutte. Université Paul Sabatier - Toulouse III

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Premier ministre israélien participera au sommet de Monrovia

Cédéao

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu participera le 4 juin prochain à Monrovia (Liberia) au sommet de la Cédéao.

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.