Priorité santé à Genève

20/05/2009
Priorité santé à Genève

Le ministre togolais de la Santé, Komlan Mally (photo), participe depuis le 18 mai à Genève à la 62ème session de l'Assemblée générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Prenant la parole mardi, M. Mally a rappelé que la crise socio-politique au Togo  avait eu des répercutions négatives sur son système de santé, mais que le gouvernement ne ménageait aucun effort pour relancer le moderniser ce secteur. Paludisme, tuberculose, sida, restent les principales causes de mortalité dans le pays, une situation aggravée par les catastrophes naturelles qui ont entraîné une épidémie de choléra.

 

Komlan Mally a souligné que le pays était résolument engagé dans la lutte contre le palu, avec la distribution gratuite de moustiquaires imprégnées, et le sida avec la prise en charge par l'Etat des traitements antirétroviraux (ARV).S'agissant justement du sida, le ministre de la Santé rencontrera mercredi après-midi Michel Sidibé, le directeur de l'Onu-Sida et s'entretiendra jeudi avec le directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le Dr. Michel Kazatchkine.

Voici le discours prononcé par Komlan Mally le 19 mai à Genève lors de l'Assemblée générale de l'OMS

Monsieur la Président, permettez moi d'utiliser cette opportunité pour vous féliciter de votre élection à la tête de la 62ème session de l'assemblée mondiale de la santé.

La crise financière mondiale, la crise pétrolière, le changement climatique, les pandémies virales notamment celle du virus A(H1N1) sont des défis pour nos systèmes de santé et surtout pour les pays les moins avancés et encore plus pour les pays en crise ou sortant de crise sociopolitique.

Au delà des problèmes ci-dessus mentionnés, ils doivent également  affronter d'autres difficultés d'ordre économique et social.

Monsieur le Président,

En  effet, mon pays le Togo vient de sortir d'une longue crise socio politique ayant entrainé une repercution négative sur son système de santé. Cette situation a été aggravée par la suspension depuis plus d'une décennie d'une grande partie de l'aide internationale.

Ainsi le système de santé du Togo se caractérise par une faiblesse de son organisation institutionnelle, une insuffisance dans la  gestion des ressources matérielles et financières ainsi qu'une pénurie de ressources humaines.

Dans le cadre de la lutte contre la maladie, le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA sont les principales causes de morbidité et de mortalité  enregistrées surtout chez les cibles vulnérables. Le profil épidémiologique montre ces dernières années une tendance marquée par l'émergence des maladies non transmissibles comme l'hypertension artérielle, le diabète …

La situation d'urgence et de catastrophes liée au changement climatique est caractérisée par les inondations qui ont entrainé fondamentalement la destruction des infrastructures socio-économiques et sanitaires ( ponts, écoles, dispensaires…). Ceci a favorisé des épidémies de choléra à répétition ayant fragilisé une fois encore la situation sanitaire déjà très difficile.

Monsieur le Président,

Aujourd'hui avec l'amélioration de la situation sociopolitique et  la reprise de la coopération internationale, le gouvernement togolais a entrepris des efforts pour le renforcement de son système de santé. C'est ainsi qu'un code de santé publique vient d'être voté par l'Assemblée nationale, instrument indispensable pour le renforcement du système de santé.

Le Document de Stratégies de Réduction de la Pauvreté (DSRP) vient aussi d'être élaboré et sera bientôt  adopté par le gouvernement. Ce document  prend en compte les actions prioritaires sanitaires dans sa composante « amélioration de l'offre des services sociaux » qui concourent à l'atteinte des OMD.

Afin de mieux programmer les activités sanitaires, un Plan National de Développement Sanitaire (2009-2013) est élaboré et mis en Œuvre.

Un plan quinquennal de développement des ressources humaines 2008-2012 a été élaboré et est mis en Œuvre concrétisé par le recrutement de près de 1070 agents toute catégorie confondue en 2008 et 600 autres recrutements est programmé avant la fin de cette année en cours.

La gratuité des antiretroviraux, la distribution de plus de 1 300 000 moustiquaires Imprégnées d'Insecticides  au cours des campagnes de masse au profit des groupes vulnérables qui sont les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes ainsi que la subvention de certains médicaments au profit des populations ont été également réalisés.

Mesdames et Messieurs,

Tous ces efforts sont freinés par les crises qui secouent le monde ces derniers temps à savoir, la crise alimentaire, les crises pétrolière et financière.

Toutes ces crises inhibent les capacités de l'Etat à poursuivre ses actions afin d'améliorer la situation sanitaire.

Et c'est pourquoi tout en remerciant l'OMS pour son appui constant, le Togo sollicite la poursuite et le renforcement de son soutien notamment dans les domaines de la surveillance des maladies, la gestion des épidémies et catastrophes, la formation du personnel, le renforcement des capacités institutionnelles, la promotion des actions en faveur du couple mère enfant.

Je ne saurai terminer mon propos sans rendre un hommage mérité à la Directrice Générale de l'OMS pour le leadership et l'efficacité avec lesquels la grippe A(H1N1) est gérée.

Le Togo souhaite la poursuite des efforts entrepris en la matière afin de préserver les pays à faible revenu de nouvelles maladies qui risquent de compromettre dangereusement leurs efforts de développement.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.