Saisie record au Togo

13/06/2013
Saisie record au Togo

Quelque 550 millions de faux médicaments ont été saisis lors d'une opération douanière menée début avril dans 23 pays africains, une saisie record annoncée jeudi à Paris par l'Organisation mondiale des douanes (OMD).

Baptisée "Biyela" ("encerclement" en zoulou), cette opération a été menée conjointement par 23 administrations douanières dans les principaux ports maritimes du continent africain pour saisir des médicaments contrefaits.

En une dizaine de jours, les douaniers ont intercepté un milliard d'articles de contrefaçon, dont 550 millions de doses de médicaments illicites, "potentiellement dangereux, voire mortels", selon l'Organisation mondiale des douanes (OMD). De faux antibiotiques, antidouleurs et anti-inflammatoires, des médicaments contrefaits utilisés contre l'hypertension artérielle et le diabète, ainsi que des compléments alimentaires illicites ont été saisis, pour une valeur totale de 206 millions d'euros. 

Selon l'OMD, les saisies les plus importantes en volume ont été faites en RDC et au Togo, et la vaste majorité des cargaisons interceptées provenaient d'Asie de l'est et du sud, ainsi que du Moyen-Orient.

Au total, un milliard d'articles contrefaits ont été saisis au cours de l'opération, en particulier des produits alimentaires, des appareils électriques, des pièces détachées, etc...

"Le succès acquis par les douanes en seulement dix jours et sur 23 ports africains donne une idée effrayante du fléau que représente le trafic de faux médicaments sur ce continent", a déclaré le secrétaire général de l'OMD, Kunio Mikuriya.

Les douanes d'Algérie, Afrique du Sud, Angola, Bénin, Cameroun, République démocratique du Congo (RDC), Congo, Djibouti, Côte d'Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Kenya, Madagascar, Maroc, Ile Maurice, Mozambique, Namibie, Nigéria, Sénégal, Tanzanie et Togo ont participé à l'opération organisée en partenariat avec l'Institut de recherche d'anti-contrefaçon de médicaments (Iracm), basé à Paris.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.