« Sans biologiste, la médecine serait aveugle »

04/10/2011
« Sans biologiste, la médecine serait aveugle »

Le ministre togolais de la Santé, Charles Kondi Agba, a ouvert mardi à Lomé les 9e Rencontres africaines de biologie technique. Il avait à ses côtés la présidente de l’association internationale des techniciens biologiste de France (ASSITEB-BIORIF), le professeur Nelly Marchall, et le professeur Marc Gentillini, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales, membre de l'Académie de médecine et du Conseil économique et social.

Plusieurs centaines de biologistes et microbiologistes africains, venus de 20 pays, sont présents.

Thème de cette édition : « Mère, enfant, environnement. Le laboratoire : son importance dans la gestion des risques ».

Grande première, les professionnels de l’environnement, de l’eau, de l’élevage et de l’agriculture ont été associés à cette réunion dont l’objectif est «de rechercher des stratégies devant aider les réseaux nationaux africains de laboratoire à améliorer la pratique de la biologie médicale, au regard des exigences actuelles de la qualité ».

«Les travaux vont offrir aux professionnels des connaissances nouvelles devant leur permettre d’effectuer des diagnostics toujours plus précoces et toujours plus précis », a indiqué le ministre.

Nelly Marchall a indiqué de son côté qu’aucune maladie ne saurait être identifiée ou traitée sans le travail en amont du technicien ou de l’ingénieur microbiologiste.  

« Sans biologiste, la médecine serait aveugle », a-t-elle souligné.

Cette manifestation peut se tenir grâce à l’appui financier de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), de l’Ambassade de France au Togo, de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), du Fonds de Dotation de Formation Internationale en Biologie de la Santé (FIBIO) et de plusieurs firmes et sociétés. 

Voir le programme

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les voies vers l'émergence

Développement

Le Togo s’est doté d’un nouveau Plan national de développement (PND) en phase avec les objectifs de développement durable (ODD).

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.