Savanes : mise en garde sanitaire

30/01/2014
Savanes : mise en garde sanitaire

Le 27 janvier, une épizootie de fièvre charbonneuse est apparue dans le canton de Nataré, préfecture de Kpendjal (Région des Savanes). Des prélèvements opérés sur des animaux morts et analysés au Centre hospitalier régional de Dapaong, ont confirmé la présence d’une zoonose qui peut se transmettre de l’animal à l’homme.

Le gouvernement a demandé aux habitants de la région, et particulièrement à ceux vivant à Nataré, de s’abstenir de consommer de la viande issue d’animaux morts ou présentant les signes décris.

 

Voici le communiqué officiel 

Le 27 janvier 2014, une épizootie de fièvre en charbonneuse est apparue dans le canton de Nataré, préfecture de Kpendjal (Région des Savanes). Des prélèvements opérés sur des animaux morts et analysés au Centre hospitalier régional de Dapaong, ont confirmé la présence de la maladie.

Cette maladie est une zoonose qui peut se transmettre de l’animal à l’homme. Elle est provoquée par une batterie appelée bacille charbonneux. Les symptômes de la maladie sont : des signes respiratoires de type asphyxique, des troubles cardiaques et des lésions hémorragiques.

La fièvre charbonneuse est mortelle pour les mammifères y compris l’homme. Les hommes se contaminent en manipulant ou en consommant la viande des animaux atteints.

A ce jour, une équipe régionale composée de vétérinaires et de médecins a été dépêchée sur les lieux et procède à des investigations pour mieux cerner l’infection.

Le ministre de la Santé et le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche saisissent une fois encore l’occasion pour demander à toute la population des savanes et particulièrement à celle de la localité concernée de s’abstenir de consommer de la viande issue d’animaux morts ou présentant les signes décris.

Ils rassurent la population et l’informent que des dispositions idoines sont prises pour maîtriser l’épizootie notamment l’interdiction du mouvement des animaux sensibles, l’interdiction de déplacer les carcasses des animaux abattus de Nataré, le vêtement des animaux malades, la vaccination des animaux sensibles.

Ils appellent toute la population à la vigilance et au respect scrupuleux des mesures sanitaires et à l’observation des règles élémentaires d’hygiène.

Le ministre de la Santé et le ministre l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche invitent enfin la population à saisir les services vétérinaires les plus proches de la localité de tout cas de mort suspecte de bovin.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.