Secteur en eau trouble

23/05/2013
Secteur en eau trouble

Au Togo, la production et la commercialisation d’eau minérale ou potable sont assurées par plusieurs sociétés privées. Les sachets appelés « Pure Water » et les bouteilles sont prisées des consommateurs, malgré une qualité parfois douteuse. 

Le ministre de l’Eau, Bissoune Nabagou, a décidé de faire le ménage. Seules les sociétés disposant d’un agrément sanitaire et technique pourront opérer dans ce secteur. 

Republicoftogo.com : L’eau en sachet ou en bouteille offre-t-elle toutes les garanties ?

Bissoune Nabagou : Non, toutes ne sont pas bonnes à la consommation. Nous avons mis en place une politique qui consiste à délivrer un agrément aux fabriquants avant toute activité de production et, évidemment de distribution. C’est un Comité interministériel, composé du ministère de l’Eau, du ministère du Commerce et du ministère de la Santé qui se charge de délivrer les autorisations. Ce comité examine tous les aspects avant d’accorder l’agrément. 

Republicoftogo.com : Les sociétés respectent-elles la réglementation ?

Bissoune Nabagou : Certains producteurs ne respectent pas les règles. Ils doivent cesser leur activité. Nous avons obligation d’avoir la traçabilité des eaux vendues à la population. 

Tous ceux qui se trouvent dans l’illégalité verront leur activité interdite et ils seront poursuivis en justice.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.